vendredi 21 avril 2017

10/10 d'Avril 2017

En retard, comme toujours ... mais j'étais légèrement prise le 10. Direction Rennes pour passer mes partiels ... donc photos by phone uniquement.
Nouvelle résidence universitaire pour moi ... je vous laisse comparer avec celle de l'an dernier et autant vous dire que cette fois-ci c'était le grand luxe : Les péripéties d'une soit disant étudiante.

Top départ - Mercalm* dans l'estomac = voyage paisible

De l'extérieur, ce n'est pas très joli mais c'est déjà mieux que l'an dernier.

WC - salle de bain dans ma chambre, lit plus large et un sommier en très bon état ... sans parler des murs, bref c'est le 5 étoiles pour moi.

Direction l'Université - 50 minutes de marche

C'est le printemps ;)

Pas de changement depuis l'an dernier

Des liiiiiiiivres

Qui a dit qu'il pleuvait tout le temps en Bretagne ?

Révisions/Café au bistro du Campus

Logique Rennaise - piste cyclable au top, piste piétonne ... à retravailler

N'hésitez pas à aller voir les blogs des copines

jeudi 6 avril 2017

Bilan Run & Bike 03-2017

Petite reprise de sport semi-officielle depuis quelques mois, la crainte de se blesser à nouveau est là, d'ailleurs à la moindre douleur dans la cuisse et dans le mollet je préfère stopper quelques jours. Bref. Je me dis qu'il est temps de reprendre et de s'inscrire à une course comme pour Millau avec un 25 km.

J'aurai 7h30 pour la faire autant dire que je prendrais mon temps et qu'elle sera un très bon exutoire suite aux partiels.

Petite reprise pour ce mois, sans planning d'entrainements puisqu'ils ont toujours "planté" en cours de route, uniquement au feeling et sensation de la jambe de Robocop. Si tu as lu ma préparation pour le Marathon du Mont-Blanc, tu comprendras.

Le vélo est plus mon meilleur ami pour le moment que mes baskets pour courir.

Run

12,32 km - 1h 20min - 6min 29s/km

Bike

60,60 km - 3h 10min - 3min 7s /km

Total

72,92 km - 4h 30min - 4min 5s/km

dimanche 2 avril 2017

Le mensuel du rat de bibliothèque 03-2017

Mois rythmé entre stage et révisions pour les partiels. C'est pourquoi, il y a peu de lectures pour le mois de mars et surtout des œuvres des cours de lettres. 

4 livres
972 pages lues

Challenge sur l'année 3 842 / 20 001 pages

Pour beaucoup, les chroniques sont sur le site de Livraddict, je viendrais corriger dès que j'aurai tapé mes propres chroniques sur le blog, suite aux partiels je serai à jour.
Pour cela, cliquez sur le livre en question.

Je commence par le théâtre

avec Sophocle et Jean Cocteau qui parlent d’OEdipe et un réel coup de cœur pour "La machine infernale"


http://www.livraddict.com/biblio/livre/oedipe-roi.htmlhttp://www.livraddict.com/biblio/livre/la-machine-infernale.html


Puis Colette en littérature contemporaine

bien que faisant 96 pages je l'ai trouvé très long

http://www.livraddict.com/biblio/livre/le-ble-en-herbe.html

Classique avec Victor Hugo

N'ayant jamais lu un de ses livres, j'ai été agréablement charmé par la découverte de la Manche et d'un côté de la Normandie où je vis. Non non pas que je revendique pas quoi que ce soit mais étant "exploratrice de la région" ça me donne envie de découvrir ce qu'il a écrit.

http://www.livraddict.com/biblio/livre/les-travailleurs-de-la-mer.html

Et vous, qu'avez-vous lu en ce mois de mars ? Que je découvre d'autres auteurs.

dimanche 26 mars 2017

Test Box livres Kube { Lecture } # 16 La Trilogie du Magicien Noir : 1 - La guilde des magiciens de Trudi Canavan

Au mois de novembre, j'ai testé une box lecture et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de la Kube. Les avis sur Internet étant mitigés à son sujet, je me suis dit qu'il était temps d'avoir le mien. Ce qui m'a attiré pour la tester : le lecture bien entendu et les petites choses en plus dans le colis.
J'ai donc choisi pour thème "Young adults" ce n'est pas vraiment mon style littéraire mais j'avais envie d'être surprise.
La box seule est à 20 €, par abonnement elle est à 15 € par mois minimum selon le nombre de mois. Ceci dit, il faut ajouter les frais de port, en novembre j'ai eu un total de 23,90 €.

J'ai ensuite reçu un premier choix de livre :
"Nihal de la terre du vent" (chroniques du monde Émergé, #1), de Licia Troisi par mail que j'ai refusé, oui car il est possible de refuser dans les 24h avec la Kube. Ça ne marche que pour le 1er choix de livre (je préfère préciser), le libraire sélectionne donc un autre livre qu'il nous envoie sans votre avis et c'est surprise surprise.


J'ai donc eu 
"La guilde des magiciens" le premier livre de la Trilogie du Magicien Noir de Trudi Canavan.
480 pages aux éditions Bragelonne, publié pour la première fois en 2001 et dans l'édition poche Milady avril 2016.

Quatrième de couverture :
"Pour nettoyer la ville des indésirables, les magiciens d'Imardin parcourent les rues, protégés par un bouclier magique. Ils redoutent en effet les représailles de ceux qu'ils persécutent, vagabonds, orphelins et rebelles. Lorsque la pierre lancée par une jeune fille en colère traverse leur protection et assomme l'un des mages, c'est la stupéfaction. Ce que la Guilde des magiciens redoutait depuis si longtemps est arrivé : une magicienne inexpérimentée est en liberté dans les rues ! Il faut la retrouver avant que son pouvoir ne la détruise et toute la ville avec.

La traque a commencé ..."



Mon avis sur le livre :
J'ai beaucoup aimé, bien que septique avant de commencer, la lecture a tout simplement été agréable. Je l'ai dévoré en lecture du soir et j'ai été déçu d'en arriver à la fin sans avoir de second à lire à la suite.
On sera partout, chez les "pauvres vagabonds", les voleurs et chez les mages ... chacun pensant qu'un autre lui veut du mal, un joli méli-mélo donnant une chasse à l'homme, ou à la jeune fille, sans qu'elle ne le soit vraiment. La classe des mages n'est pas pour tout le monde, jusqu'à présent seuls les enfants issus des bonnes familles étaient testés et pris ... Sonéa, la jeune fille, est une pauvre qui montrera qu'il n'y a pas qu'une classe qui a ce privilège ou cette malédiction.
J'ai beaucoup aimé le personnage mage de Dannyl, un mage jeune qui a connu certains déboires à l'université pendant sa jeunesse.

Le livre se termine bien avec un problème résolu mais ... oui car il y a toujours un mais ... l'auteure sait nous garder, elle a ouvert un autre problème dans son livre et seul la suite peut nous donner le fin mot à cette histoire.

J'ai été totalement absorbée par ce livre fantasy et découvrir un monde à travers divers personnages (mais pas trop) fut un régal. Je le recommande vivement. Je lui délivre mes 5 fleurs pour la peine : J'ai adoré.

❀❀❀❀❀

Nous avons également dans notre Kube du mois de novembre, un dépliant "Préface" avec l'actualité littéraire, l'éditeur invité du mois qui est Points, mais aussi les coups de cœur des libraires.

Nous avons également une nouvelle "Mariage en dilettante" de Steve Tesich. Une nouvelle autour du mariage, pourquoi l'on se marie, est-ce un travail ? Comment être avec l'autre ?


Je n'oublie pas l'accessoire très utile pour lire un livre, personnellement, les miens je les perds toujours, je suis bien contente d'en avoir eu un dans la box, de plus il a un petit truc en plus derrière.

Mais surtout, le must pour la prise de note ou autre, un joli crayon de papier Kube avec un carnet d'émotions assorti. Les feuilles à l'intérieur sont détachables.

Pour finir, dans la Kube se trouve un thé de Noël. Idéal pour bouquiner et se tenir chaud. Je vous donne les ingrédients si vous êtes curieux : Thé à la pomme, aux pruneaux et aux fleurs de mauve relevé par des écorces d'orange et de la cannelle.

Pour en finir avec la Kube, elle est très bien mais je suis tout de même déçue avec 24€ de dépense de recevoir un livre de poche à 8.20€.

mardi 21 mars 2017

{ Lecture } # 15 La Princesse de Clèves de Madame de la Fayette

Petite lecture par rapport à la Fac, histoire de suivre le même programme que les assidus de Rennes, je me suis plongée dans ce classique ... que je n'ai jamais lu.

L'avis sera rapide car je n'ai pas tous les outils pour l'aborder mais il s'agit principalement d'un roman sur l'amour courtois de l'époque.

Ayant lu "Deux sœurs pour un roi" de Philippa Gregory juste avant, j'admets avoir été sur la période de la Renaissance. En effet, ça se passe en parallèle du règne d'Elisabeth, après François Ier de notre côté de la Manche.


"La Princesse de Clèves" (1678)
de Madame de la Fayette
Edition Le Livre de Poche (2010)

Classique de 254 pages

4ème de couverture :

" Je vais vous faire un aveu que l'on n'a jamais fait à un mari... " Sincère, tourmentée, la princesse de Clèves ne parvient plus à taire ses sentiments. Elle brûle d'amour depuis trop longtemps pour le duc de Nemours, l'un des plus beaux fleurons de la cour d'Henri II. Son désir est ardent ! Désespéré ! Mais elle a juré fidélité à son époux, le prince de Clèves

Elle aspire au bonheur et ne peut brader sa vertu. Elle veut aimer sans trahir... Cruel dilemme ! Faut-il donc renoncer au monde ? Faire ainsi le malheur d'un mari et d'un amant ? La mort est-elle préférable aux affres de l'amour ? Du mariage au déchirement, de la pudeur au sacrifice... Madame de La Fayette exprime jusque dans ses plus impudiques silences la langue subtile de la passion.


Avis et résumé :

Dans ce livre, nous découvrons l'amour courtois, question de principe à l'époque. Bien que certains étaient libertins, il fallait faire attention à sa réputation au sein de la cour d'Henri II et c'est le cas de la Princesse de Clèves. N'ayant aucun sentiment pour son époux, elle épouse le fils du duc de Nevers, le prince de Clèves qui tombe follement amoureux d'elle et se contente d'être une épouse admirable et fidèle. Sauf qu'elle rencontre le duc de Nemours et il s'avère qu'elle a des sentiments pour lui alors qu'elle n'en a jamais eu pour aucun autre. Mais la voilà mariée, elle ne peut montrer ses sentiments à cette personne pour son image et la réputation de son mari, qu'elle apprécie comme ami.
En vient ensuite des déclarations d'amour devant passer inaperçues mais pas trop. Tel que le vol du portrait de Madame de Clèves par le duc de Nemours, la perte d'une lettre dévoilant des amours cachés mais qui est soit disant tombée de la mauvaise poche. 
Le Prince de Clèves observe les choses et se sent blessé, jaloux que sa femme puisse aimer un autre homme mais apprend qu'elle lui est restée fidèle jusqu"au bout.

La lecture n'est pas si simple quand ça fait un moment que l'on stoppe la littérature classique, le style est beaucoup plus soutenu et différent, pouvant mener à l'ennui de la lecture ou à une perte de l'histoire avec beaucoup de personnage. 
L'intrigue est surprenante et j'ai beaucoup aimé les références historiques. Est repris l'histoire d'Anne Boleyn  et d'Henri VIII. La Reine Elisabeth qui souhaite épouser le duc de Nemours. Et enfin on apprend que le roi de la cour, Henri II est le second fils de François Ier, que son père ne le voyait pas roi donc lui a laissé sa maîtresse, Diane de Poitiers/la duchesse de Valentinois être la maîtresse de son fils.afin de le "rendre plus vif et plus agréable".



❀❀❀

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...